L’artiste

De renommée internationale, l’artiste corse Ange Leccia développe son œuvre plastique depuis plus de trente ans. Ses créations sont exposées aussi bien en France (au Centre Georges Pompidou ou au Musée d’art moderne de la ville de Paris), qu’à l’étranger (à New York, Los Angeles, Londres, Hiroshima, Séoul, Athènes, Reykjavik etc.)

Apparu sur la scène de l’art au début des années 1980, son travail emprunte à différents médias, comme le cinéma, la vidéo, la photographie ou encore l’installation. Dans cette perspective transversale, Ange Leccia renouvelle son vocabulaire tout en approfondissant sa poétique visuelle qui enregistre les métamorphoses de la sensibilité contemporaine face aux développements technologiques, comme la télévision ou internet. Il traite du rapport entre la nature et la technique et propose une œuvre très sensuelle, basée avant tout sur les émotions.

Après avoir étudié les arts plastiques à l’Université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) de 1972 à 1976, il est pensionnaire de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis de 1981 à 1983. En 1985, il est nommé professeur à l’École Régionale des Beaux-Arts de Grenoble où il accompagne toute une génération de jeunes artistes comme Dominique Gonzalez-Foerster, Pierre Joseph ou encore Philippe Parreno. Il y restera jusqu’en 1997, date à laquelle il rejoint l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Cergy qu’il quitte en 2000 pour devenir à Paris, directeur du Pavillon, le laboratoire de création du Palais de Tokyo. Ainsi, la dimension pédagogique de son parcours est à souligner. Elle fait partie intégrante de son approche artistique.

Originaire d’Oletta par son père, Luc Leccia, Ange Leccia vit entre Paris et la Corse. L’île de beauté est restée pour lui un lieu essentiel d’inspiration. Et nombre de ses oeuvres ont été réalisées dans la région où il a grandi. Son esthétique qui allie quotidien et lyrisme, banalité et sublime, est d’ailleurs l’expression d’une sensibilité nourrie par les splendeurs naturelles de la Corse.